Brighart est née en 1956 à Amsterdam, où, très jeune, elle a suivi un enseignement artistique à l’Institut 'Werkschuit'. Elle a notamment assisté aux cours des artistes suivants : Michiel Czn.Dhont, Anton Assies, Agaath Koers, Dorien Melis, Aleid Holman, Hendrik van Leeuwen et durant de nombreuses années de Femia Morselt.

De 2004 à 2007 elle a travaillé comme artiste à plein temps à l’Académie libre des Beaux-Arts WBK à la Haye. Aujourd’hui elle a son propre atelier à la Haye. Neo-Expressionniste Quatre thèmes principaux ressortent de l’ oeuvre expressionniste de Brighart : la Joie, l’Energie, la Source d’énergie et le Mouvement. Comme l’ont fait les expressionnistes d’origine (par exemple Henri Matisse - 1869-1954 - avec 'les Fauves'), Brighart souhaite évoquer la joie grâce à son œuvre. Brighart se laisse inspirer dans sa façon intuitive de peindre, exprimant ses émotions, par: - Sir Karl Popper qui disait: 'Optimism is a moral duty'(1993) ; - Willem de Ridder qui écrivait le livre : 'Spiegelogie'. 'Le Monde est un miroir de toi-même.' ; - Le Japonais Masaru Emoto(1943) qui décrit comment l’eau peut absorber l’énergie et changer la composition de l’eau.

Rouge, orange en jaune sont très présents dans les tableaux colorés de Brighart. Elle utilise aussi bien la peinture acrylique que la nouvelle Liquitex 'heavy body' : cette peinture épaisse crée une texture dynamique, qui attire encore plus l’attention sur le tableau et la beauté de la peinture. On peut aussi retrouver dans son œuvre la plus récente du Combine Painting (l’utilisation d’autres matériaux dans un tableau). Elle a ainsi expérimenté l’utilisation de parapluies en nylon en 2005 ; de billes en verre et de « space-gel » en 2006 et de « flakes » opaques en 2007.